MANOLO VALDÉS

Artiste valencien, formé à l’Académie des Beaux Arts de San Carlos, Manolo Valdés fonde en 1964 le groupe Equipo Crónica avec Rafael Solbes et Joan Antonio Toledo. Il a alors 22 ans. L’art du groupe, à cheval entre les grands maîtres de l’histoire de l’art et la mouvance du pop art, s’inscrit dans une double logique : esthétique (picturale) et rhétorique (contestataire). Avec intelligence et humanisme, leurs œuvres dénoncent le régime franquiste en détournant la propagande. Leurs expositions détonnent et font souvent polémique.

 

« L’art de chaque époque rassemble toujours des éléments du passé, l’art est une succession et une addition infinies » – Manolo Valdés.

 

Les années 1980 marquent le début d’une nouvelle période artistique pour Manolo Valdés qui s’installe à New York, après la dissolution du groupe en 1981.

Proche de la tradition matiériste espagnole, son langage pictural évolue et la matière entre au cœur de ses compositions. Bois, marbre, albâtre, granite, fer, zinc, plomb, acier, bronze, tissu, carton : Manolo cultive la « matérialité » de son œuvre et l’étend à tous les supports. Sculpteur, peintre et graveur, il étoffe sa maîtrise des différentes techniques au service de son engagement plastique. Les Ménines, Reina Mariana et Infanta Margarita, véritables signatures de l’artiste, représentent à merveille cet art vecteur de tradition et de modernité.

 

Avant tout, Manolo Valdés est un artiste érudit, qui conçoit l’histoire de l’art comme un territoire indivisible en perpétuelle expansion. Un écosystème où cohabitent anciens et contemporains et où les œuvres s’enrichissent les unes au contact des autres. L’identité artistique de Manolo Valdés se nourrit de l’héritage des grands maîtres et de leur réinterprétation dans une œuvre singulière et nouvelle.

 

De Valence à New York, l’itinéraire d’un artiste spirituel et physique, délicat et puissant, aérien et profond… un démiurge au contact de son art.

A painter, drawer, sculptor and engraver, Manolo Valdés is internationally regarded as one of the major figures of the art scene since the second half of the 21st century.

Manolo Valdés combines exceptional technical mastery over several mediums, unexpected use of non-conventional materials, in-depth work on texture and matter, as well as an inspiration in and an interpretation of the great Masters of the history of art. He concurrently practises painting and sculpture, and has done since the beginning of his career. These two disciplines dialogue and echo back to each other as much on the iconographical plan as on the material one: they constitute a rich and diverse body of work.

1942
Born on 8 March in Valencia, Spain.

1957
Enters the Academy of Fine Arts of San Carlos, Valencia, Spain.

1958
First travel to Paris.

1964
Foundation of the group Equipo Crónica (Manolo Valdés, Rafael VSolbes et Joan Toledo), which uses pop art as a response to the Francoist dictatorship.

1981
Beginning of his solo career. Recentres his art around history.

1982
First exhibition at the Maeght Gallery in Barcelona, Spain.

1989
Moves to New York, USA.

2005
Exhibition of Infanta Margarita and Reina Mariana sculptures in the Gardens of the Palais Royal in Paris, France.

2010
Exhibition at the Château de Chambord, France.

2016
Exhibition of the Damas de Barajas on the Place Vendôme, Paris, France.

2017
Manolo Valdés joins Opera Gallery.

CAPA ESCULTURA

Le nom d’Eduardo Capa est intimement lié à la sculpture espagnole contemporaine. Depuis plusieurs décennies, l’artiste s’efforce de faire connaître cette discipline artistique et collabore étroitement avec plusieurs sculpteurs et institutions renommés dans le milieu artistique, national et international.

 

La Fundición Eduardo Capa est l’un de ses projets-phares. Depuis sa création en 1958, cet atelier est considéré comme une référence dans le domaine de la sculpture. Sa marque de fabrique est le professionnalisme, l’accueil personnalisé et le sens artistique.

 

Les installations de la Fundición Capa se trouvent dans la ville d’Arganda del Rey, au sein de la Communauté de Madrid.

 

Depuis ses débuts, la Fundición a travaillé avec les personnalités les plus emblématiques de la sculpture espagnole des XXe et XXIe siècles. Des artistes tels que Salvador Dali, Pablo Serrano, Eduardo Chillida, Antonio López, Manolo Valdés, Jorge Oteiza, Gerardo Rueda, Francisco Leiro et Cristina Iglesias, parmi tant d’autres, sont passés dans ses installations.

The name of Eduardo Capa is closely associated with the Spanish contemporary sculpture. For decades, the artist has been working to make people being aware of this artistic discipline. He also closely collaborates with some of the most relevant sculptors and institutions of the national and international outlook.

 

The Fundicion Eduardo Capa is one of his most outstanding projects. Since it came into being it is now considered as a reference in the sculpture world. Its signs of identity are professionalism, personalized attention and the artistic feeling.
The Fundición Capa has its premises in the town of Arganda del Rey, near Madrid.

 

Since its early beginnings, the Fundición Eduardo Capa has been distinguished for having worked with the most outstanding artists of the Spanish sculpture in the 20th and 21st Centuries. Other works that have passed through its premises have come from Salvadore Dalí, Pablo Serrano, Eduardo Chillida, Antonio Lopez, Manolo Valdés, Jorge Oteiza, Gerardo Rueda, Francisco Leiro y Cristina Iglesias, amongst others.

LES COULISSES DE L'EXPOSITION

©enriquepalacio